Les origines


tête de Boule

Les origines au 17e siècle déjà, des chiens au nez court et aux mâchoires puissantes étaient élevés en Angleterre, destinés à combattre dans les arènes contre les taureaux et plus tard également contre ses congénères.

Ces chiens sont les ancêtres du bouledogue anglais et du Toy-Bulldog connus en Angleterre, encore au siècle dernier. Le Toy était un bouledogue de plus petite taille et d'un poids d'env. 10 kg.

Ce sont surtout des tisserands et des dentelliers qui élevaient des Toys, à Nottingham. Ils estimaient beaucoup ce gardien intrépide de petite taille et ce chien de compagnie modeste.

Dans la deuxième moitié du siècle dernier, la perspective de travail dans les grands ateliers de dentelle en France, a décidé beaucoup d'ouvriers anglais à émigrer en France, avec toute leur famille et accompagnés naturellement de leurs chiens.

C'est là que, par des croisements avec des carlins et des terriers, le départ de la race fut donné. En 1898, le bouledogue français a été officiellement reconnu comme propre race.

De ses ancêtres, le bouledogue français a conservé sa fierté, sa force et son assurance. Notre Boule ne se prend pas pour un petit chien. Il est grand et fort et ne cède pas facilement du terrain. Ce n'est pas un chien douillet et il ne perd pas sa contenance, même lorsque le jeu avec des chiens réellement plus grands est parfois un peu rude.

Top
www.suisse-bully.ch


12.04.2004